Les artistes contemporains chinois

Artistes chinois

À partir de la révolution culturelle qui s’opère en Chine entre les années 1966-1976, l’art chinois entre dans sa période contemporaine.

À travers de nombreux mouvements et artistes, l’art contemporain chinois s’est ouvert à de nouvelles problématiques, favorisant son entrée sur la scène internationale.

Bien avant la révolution culturelle, dès le début du 20e siècle, l’art chinois est fondamentalement progressiste : après l’abdication du dernier empereur mandchou, l’art se voue à illustrer les possibilités d’une société nouvelle, qui ferait table rase des anciennes valeurs. Autant dans l’utilisation de nouveaux matériaux (gouache, peinture à l’huile, peinture sur toile…) que dans l’exploitation de nouveaux sujets (surtout le nu), les artistes chinois de la première moitié du siècle multiplient les possibilités et explorent des territoires inconnus.

L’art contemporain chinois, qui s’établit à la fin des années 1970, va au-delà du désir d’ouverture et d’exploration. Il s’approprie des éléments de l’art contemporain occidental et s’en sert entre autres pour contester l’ordre établi. C’est ainsi que naissent des mouvements tels que le Xiamen Dada et le Political Pop Art, ainsi que la Nouvelle Vague chinoise. Cette Nouvelle Vague est l’un des premiers mouvements d’art contemporain chinois, lancé en 1985 par le critique d’art Fei Dawei. Avec toutes ces nouvelles idées naissent de nouvelles problématiques : l’art contemporain chinois s’intéresse au symbolisme bouddhiste et taoïste, à la culture et à la condition chinoise, autant en terre natale qu’en exil, et à la complémentarité des mondes occidental et oriental.

L’artiste Huang Yong Ping (1954-) est l’une des figures de proue de l’art contemporain chinois. Huang Yong Ping est le fondateur du Xiamen Dada, mouvement artistique qui mélange les idées Dada à la culture zen, et l’un des plus importants de l’avant-garde chinoise des années 1980. Amoureux des contradictions et des paradoxes, Huang Yong Ping a entre autres exploité le thème de la dialectique étrange qui unit le monde occidental au monde oriental. Dans son œuvre The History of Chinese Painting and the History of Modern Western Art Washed in the Washing Machine for Two Minutes, l’artiste met à la machine à laver un livre chinois et un livre occidental pendant 2 minutes, afin de former une bouillie. Au lieu de dialoguer et de faire des compromis, les deux cultures, symbolisées par les livres, se mélangent trop vite et finissent par être toutes deux détruites.

L’œuvre des artistes chinois contemporains est souvent de nature politique ou revendicatrice. Il n’est donc pas rare que les artistes chinois doivent vivre en exil.

Mêlant culture traditionnelle à art contemporain, le plasticien et pyrotechnicien Cai Guo-Qiang (1957-) a fait sa marque en explorant le potentiel artistique de la poudre à canon. Ses œuvres pyrotechniques, dont One Night Stand, conçue pour la Nuit Blanche de Paris, en 2013, connaissent une renommée internationale et lui ont valu plusieurs grands prix, dont le Lion d’or de la Biennale de Venise, en 1999. Guo-Qiang est également le cerveau derrière les feux d’artifice de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Beijing.

L’œuvre des artistes chinois contemporains est souvent de nature politique ou revendicatrice. Il n’est donc pas rare que les artistes chinois doivent vivre en exil. C’est le cas, par exemple, d’Ai Weiwei (1957-), un plasticien, sculpteur, architecte, photographe, réalisateur et commissaire, qui, en plus d’avoir été exilé de la Chine entre 1983 et 1991, a été détenu par les autorités chinoises pendant de nombreuses semaines en raison de démonstrations activistes. Ai Weiwei est l’un des artistes importants de l’avant-garde chinoise des années 1980, et l’un des plus polyvalents. En 2008, à l’occasion des Jeux Olympiques de Beijing, la firme suisse en charge de la conception du stade olympique l’avait approché pour avoir des conseils, mais l’architecte, qui a déclâmé haut et fort les injustices liées à ces jeux, s’est rapidement distancié du projet. Récemment, Ai Weiwei s’est intéressé à la musique (il a lancé son premier album, The Divine Comedy, en 2013) et à l’art social, réunissant des milliers de photographies de fleurs via Instagram, pour le projet #aiflowers. En 2013, il renouvèle l’expérience sociale en se liant à l’artiste Olafur Eliasson, dans le cadre de Moon, un projet qui permet à n’importe quel internaute de laisser sa marque sur une énorme lune informatique .

Parmi les peintres contemporains importants en Chine, on compte Zeng Fanzhi (1964-), qui créé des portraits pleins d’expression et de sentiment, qui exaltent entre autres la violence psychologique et la tension sociale. Également attiré par les causes politiques, Zeng explore des thématiques qui vont des affrontements de la Place Tiananmen (en 2004) à la dure réalité des paysans chinois. Mêlant le réalisme au subconscient, Zeng créé des paysages et des portraits parfois éthérés, à mi-chemin entre le cauchemar et la réalité.

  • Partager cet article :
Contemporain sur Facebook