Pierre schaeffer, la musique concrète et le futurisme

compositeur Pierre Schaeffer

De 1938 à 1995, Pierre Schaeffer, à la fois compositeur et théoricien, a révolutionné le monde de la musique. Ses expérimentations et recherches qui ne connaissaient aucune limite ont donné naissance, entre autres, à la musique concrète et ont permis de nombreuses avancées dans le domaine de la musique électronique.

Né en 1910 à Nancy, en France, Pierre Schaeffer est diplômé de l’École polytechnique de France. Il débutera sa carrière en tant qu’ingénieur, avant de se lancer en radio. Cependant, même si sa carrière part dans une direction tout autre, Schaeffer reste passionné de musique : grâce aux studios de radio auxquels il a accès, il commence à faire des expériences sonores avec un magnétophone dès la fin des années 40. Étude aux chemins de fer, l’un de ses premiers travaux, connaît un succès relatif. La pièce, un montage d’environ trois minutes où se succèdent, se superposent et s’entremêlent divers sons et rythmes tirés de l’univers ferroviaire, fascine certains experts, et intrigue tous les autres.

Petit à petit, la musique concrète, ou musique acousmatique, fait son chemin dans les esprits et Schaeffer commence à la théoriser. Le terme « concrète » est lié au travail matériel que nécessite cette musique : pour une pièce sur les parcs publics, par exemple, il faut se rendre au parc et faire les enregistrements nécessaires avant de monter la pièce en studio. Le message que veut faire passer Schaeffer avec cette musique concrète, c’est celui de la nature, des choses même : en écoutant Étude aux chemins de fer, l’auditeur entend le chemin de fer prendre vie, il écoute sa voix.

En écoutant Étude aux chemins de fer, l’auditeur entend le chemin de fer prendre vie, il écoute sa voix.

Par son intérêt pour les bruits, Pierre Schaeffer ravive aussi le mouvement futuriste, en dormance depuis la fin de la Première Guerre mondiale. La musique concrète de Schaeffer tente d’organiser le bruit en une symphonie qui abolirait les limites de la musique telle qu’elle est connue à l’époque. Contemporain d’Edgar Varèse, qui théorise lui aussi l’esthétique du son et de la recherche musicale, Pierre Schaeffer s’inscrit dans une longue lignée d’artistes désireux de faire valoir la musique des objets usuels et de l’environnement urbain. La musique « concrète », c’est aussi ce désir de mettre en lumière la musicalité des choses qui nous entourent.

Pionnier de la musique du bruit et du futurisme, qui trouve son aboutissement dans la musique industrielle au début des années 1980, Schaeffer a marqué un point tournant de l’histoire de la musique contemporaine. En théorisant la musique concrète, Pierre Schaeffer a dressé les fondations de la musique électronique qui, encore de nos jours, est diffusée et écoutée internationalement.

  • Partager cet article :
Contemporain sur Facebook